difficultés de coopération • gestion de conflits • sentiments d'injustice • dialogue social • diversité ► vivons ensemble la solution


Jacqueline Girardat Intervenante en Thérapie Sociale TST®

Mon expérience professionnelle de terrain à votre service.

J’ai expérimenté la complexité des problèmes de discriminations.

Je sais l’importance de sortir d’une vision manichéenne pour agir avec pertinence.

Issue du champ de la sociologie (Master professionnel), j’ai travaillé pendant 10 années dans une association de lutte contre les discriminations en Alsace, d’abord en tant que chargée de mission, puis directrice.

J’y ai accueilli, écouté et accompagné plusieurs centaines de personnes pensant être victime de discrimination et souhaitant faire reconnaître l’injustice par le droit.

J’ai fait l’expérience des difficultés liées à l’accompagnement de personnes en souffrance souhaitant être reconnues et connais les enjeux et besoins professionnels associés.

J’ai mené des formations et sensibilisations sur le droit anti-discriminatoire à destination des jeunes, des professionnels encadrants et des personnes chargées de la représentation ou de la défense de salariés.

J’ai participé en tant que chercheuse-associée à des études de recherche-action menées sur la prise en compte des questions de racisme/discrimination par les acteurs institutionnels et associatifs dans le Nord Pas-de-Calais et dans les quartiers nord de Marseille.

Intervenante en Thérapie Sociale TST® depuis 2013, je me suis formée à l’Institut Charles Rojzman (3 ans de formation à raison de 25

L'importance de sortir du flou, au cœur de mon engagement.

Je sais l’importance de prendre en compte les sentiments d’injustice, de les comprendre et les circonscrire  pour trouver en prendre sa place dans la vie et les collectifs.

Ce parcours professionnel est sous-tendu par mon parcours de vie.

Très tôt, j’ai fait l’expérience fondatrice de la mise à l’écart. J’en ai développé une acuité et une sensibilité fine aux mécanismes menant à la discrimination, aux biais de perception qu’il engendrent et aux violences qui en résultent :

  • celles que vivent les victimes (injustice, sentiment d’être nié, non reconnu, de ne pas avoir sa place, fatigue et perte d’énergie etc.);
  • celles qu’on peut produire en réponse, contre les autres, contre soi (haine, mépris, culpabilisation, dévalorisation, peur des autres, agressivité, repli etc.).

J’ai traversé la persistance du sentiment de discrimination lorsque celui-ci n’est pas pris en compte dans un cadre bienveillant, qu’il résulte réellement d’une injustice ou qu’il se manifeste indépendamment d’une discrimination effective, comme un filtre sur la réalité.

Avec des conséquences importantes pour la vie sociale : difficulté à prendre une place et à être en lien, à voir réalistement ou sont les responsabilités, à remédier à la situation.

discrimination écoute